09/11/2017

40 ans d’entrepreneuriat familial à Angers

Pour célébrer son anniversaire, Tertrais surveillance offre 40 courts récits pour retracer quarante années d’entrepreneuriat familial.

Un ouvrage de 96 pages au format 12 x 18 cm, (dos carré collé) imprimé par Connivence et co-conçu avec

La petite Maison à Plumes.

Disponible sur simple demande, en remplissant le formulaire ci-dessous



 


 

Extrait de l’ouvrage :

« Un anniversaire est toujours l’occasion de célébrer le chemin parcouru. L’occasion de se retourner pour observer, relire et relier quelques souvenirs, tirer quelques leçons. Notre métier depuis 40 ans, consiste à être des experts au service de la sécurité, garants de la sérénité de nos clients particuliers et professionnels. Notre devoir est d’être systématiquement présents et réactifs lorsque c’est nécessaire. C’est d’être innovants pour adapter nos réponses à vos besoins et à vos biens. C’est de savoir gérer le risque et prendre la responsabilité d’installations professionnelles sensibles. Nous pratiquons un métier particulier qui associe une grande capacité à réagir dans l’urgence et un sang-froid à toute épreuve. Nous sommes à la fois présents et discrets. Nous entrons dans vos intimités, celles de vos maisons et de vos entreprises. Nous travaillons dans l’ombre. Nous intervenons quand plus personne n’est là. Ce métier, nous le faisons depuis 40 ans. En 1977, c’est Guy Tertrais, ancien conseiller en gestion agricole qui se retrouvant au chômage à l’âge de 50 ans, décide de vendre sa maison et de fonder, avec son épouse Élisabeth, la société Tertrais Services. À l’époque, l’entreprise assure des entretiens d’espaces verts, des ménages, de la garde d’animaux, du gardiennage. En somme, des services à la personne précurseurs pour l’époque. Jusqu’à ce que la demande croissante des clients pour la surveillance de leur habitation et la démocratisation des systèmes d’alarmes, incitent Guy et Élisabeth à créer Tertrais Surveillance et à structurer de façon visionnaire une prestation de télésécurité.
Chez nous, les objets sont connectés depuis 30 ans déjà ! »