20/02/2018

Portrait d’un vidéosurveilleur

Lorsqu’un spécialiste de la vidéosurveillance se retrouve devant la caméra…

Nouveau challenge et essai transformé pour Cécile Tertrais qui a pris la parole pour présenter le groupe Tertrais. Cet interview s’est déroulé dans nos locaux le 13 févier dernier. Cécile Tertrais a pu raconter l’histoire de cette PME angevine.

Du service à la personne à la télésurveillance, en passant par une multitude de services… rien n’échappe à la sagacité de cette entreprise locale.

Du matériel de professionnel ! Copyright : Henri Evrard

Particuliers, Professionnels, les angevins qui nous font confiance mettent leur sécurité entre les mains d’une société familiale rigoureuse. Notre force ? être situés au niveau local, ce qui permet une très grande réactivité. Tertrais maîtrise toutes les étapes de la sécurité : de l’installation à la télésurveillance, en passant par l’intervention. La vidéosurveillance est une de nos spécificités. Grâce aux évolutions technologiques, tout est envisageable et nous accompagnons nos clients. Les propositions sur mesure permettent de construire avec vous la meilleure solution pour votre sécurité.

Cet interview a été l’occasion de souligner la qualité du travail des télésurveilleurs, ici l’activité ne connaît pas de temps mort, au service de ses clients et prêts à intervenir 365 jours par an. En outre, il a aussi été question des objectifs de l’entreprise à court terme en même temps que sa vision à plus long terme. Une occasion de revenir sur la qualité de l’accompagnement proposé par la CCI de Maine et Loire à travers le projet DInamic : http://urlz.fr/6BsG.
Avec en creux, la sécurité et la satisfaction de nos clients.

Vivement le mois de mai pour découvrir en ligne l’article d’Anjou éco et la vidéo réalisée à cette occasion !

Un grand merci à Dominique Gruson, de la CCI de Maine et Loire pour sa confiance et son écoute. A Henri Evrard pour ses photographies. A Thierry Edié de l’agence Insertimage pour la vidéo.

Portrait de Thierry Etié, Insert Image Copyright : Henri Evrard